une personne qui montre le capteur qui bride le vélo

Débrider votre vélo électrique : tout ce qu’il faut savoir

Vous avez fait l’acquisition d’un vélo électrique et vous souhaitez augmenter ses performances ? Le débridage de vélo électrique est une option qui pourrait vous intéresser. Dans cet article, nous aborderons les aspects techniques du débridage, ses avantages et inconvénients ainsi que la législation entourant cette pratique. Vous allez voir qu’en France on aime pas vraiment les véhicules débridés…

Qu’est-ce que le débridage d’un vélo électrique ?

Le débridage consiste à retirer ou modifier la limite de vitesse imposée par le constructeur sur un vélo électrique. En France et dans la majorité des pays européens, la loi impose une limite de 25 km/h pour bénéficier de l’assistance électrique lors du pédalage. Au-delà de cette vitesse, l’assistance se coupe automatiquement et vous devez fournir plus d’effort pour continuer à accélérer.

Sachant que ce n’est pas comme pour une trotinette électrique. Là une trotinette électrique ne pourra pas dépasser les 25km/h (même en pente) avec un vélo électrique aucun problème dans une descente vous pourrez facilement atteindre les 35km/h.

En revanche, il existe également des vélos électriques pouvant aller jusqu’à 45 km/h, appelés “Speed Pedelec”. Ces modèles sont soumis à une réglementation spécifique et requièrent généralement une immatriculation, une assurance et le port obligatoire d’un casque homologué.

Les différentes méthodes de débridage

Il existe plusieurs méthodes pour débrider votre vélo électrique :

  • La modification du contrôleur : cette méthode consiste à reprogrammer le contrôleur du vélo afin de modifier la limite de vitesse. Cette opération est généralement complexe et nécessite des compétences en électronique.
  • L’installation d’un kit de débridage : il s’agit d’un dispositif électronique qui se branche directement sur le système électrique du vélo pour augmenter sa vitesse maximale. Plusieurs marques proposent ce type de produits, avec des prix variant entre 50 et 200 euros.
  • La manipulation de la roue : cette méthode consiste à désolidariser le capteur de vitesse présent sur la roue arrière et à le positionner différemment pour “tromper” le système et bénéficier d’une assistance électrique au-delà de la limite légale. Cette technique est moins fiable que les autres et comporte plus de risques d’endommager votre vélo.

Comment ça fonctionne le bridage ?

Un dispositif de mesure est fixé de manière équilibrée sur le cadre du vélo, en face d’un aimant situé sur un rayon de la roue arrière (c’est un genre de capteur). Ce système enregistre la fréquence à laquelle l’aimant passe devant le capteur et envoie ces informations au contrôleur du vélo.

Le contrôleur après avoir reçu ces données les analyse en les comparant aux paramètres préenregistrés dans sa mémoire, tels que la circonférence de la roue et la vitesse maximale autorisée de 25 km/h. Grâce à ces informations, il est capable de déterminer la vitesse actuelle du vélo. Lorsque cette vitesse atteint ou dépasse 25 km/h, le contrôleur désactive automatiquement le système d’assistance électrique du vélo.

Comment débrider votre vélo électrique ?

Débrider un moteur, c’est un peu comme enlever les roulettes d’un vélo. Ça ne le pousse pas à bout, mais ça libère son vrai potentiel. En gros, le bridage, c’est le parent trop protecteur du moteur ! Pour débrider, on avec contrôleur électronique. Après, le moteur se lâche et file plus vite que 25 km/h. Le contrôleur, lui, croit qu’on est toujours dans les clous. La vitesse affichée indique souvent plus réellement les véritables km/h.

Une autre méthode : on enlève carrément la bride. Là, le moteur ne sera plus du tout bridé. La vitesse ? Seule la puissance du moteur la limite. Mais attention débrider c’est pas la même méthode pour chaque vélo. Chaque moteur a son petit caractère. Certains sont plus têtus que d’autres. Pour certains, il faut un kit spécial. Les moteurs dans les moyeux, par exemple, c’est les plus compliqués. Par contre, les moteurs pédaliers, comme Bosch ou Yamaha, sont plus coopératifs. En résumé, Il y a plein de façons de débrider un VAE.

Les avantages et inconvénients du débridage

Débrider son vélo électrique peut présenter certains avantages mais aussi plusieurs inconvénients qu’il convient de prendre en compte :

Un vélo électrique

Avantages

  • Plus de liberté : en permettant une assistance électrique jusqu’à des vitesses supérieures à 25 km/h, vous pouvez profiter pleinement de la puissance de votre vélo électrique et adapter votre allure en fonction de vos besoins.
  • Meilleure performance : un vélo débridé offre généralement une meilleure accélération et une vitesse de pointe plus élevée.
  • Adaptation à différentes situations : le débridage peut être utile lors de trajets sur terrain accidenté ou pour effectuer des dépassements en toute sécurité.

Inconvénients

  • Risque pour la garantie : le débridage d’un vélo électrique est souvent considéré comme une modification non-autorisée par le fabricant, ce qui peut entraîner la perte de la garantie du vélo.
  • Usure prématurée des composants : un vélo électrique débridé sollicite davantage les différentes pièces mécaniques et électroniques qui peuvent s’user plus rapidement.
  • Autonomie réduite : en augmentant la vitesse de votre vélo électrique, vous consommerez également plus d’énergie et verrez l’autonomie de votre batterie diminuer.
  • Risques légaux : le débridage est illégal dans de nombreux pays, dont la France, avec des sanctions pouvant aller jusqu’à une amende et une immobilisation du vélo.

La législation entourant le débridage

En France, le débridage des vélos électriques est strictement interdit. Les contrevenants s’exposent à des amendes pouvant atteindre 1 500 euros ainsi qu’à la confiscation de leur vélo. Donc attention à vous ! De plus si un accident survient alors que le vélo est débridé l’assurance peut refuser de couvrir les dommages causés, laissant le propriétaire du vélo responsable des frais engendrés.

En Europe, les législations varient selon les pays. Certains états autorisent le débridage pour un usage privé hors voie publique, tandis que d’autres l’interdisent totalement. Il vous faudra bien vous renseigner sur la législation en vigueur dans votre pays avant d’envisager le débridage de votre vélo électrique.

Finalement, pourquoi débrider un vélo électrique ?

Le débridage de vélo électrique est une pratique tentante pour ceux qui souhaitent exploiter pleinement la puissance de leur monture. Cependant, il convient de prendre en compte les nombreux inconvénients et risques liés à cette modification, notamment en termes de garantie, d’autonomie et de légalité. Avant de franchir le pas, assurez-vous de bien peser les pour et les contre, et surtout, veillez à respecter la réglementation en vigueur dans votre pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *